Défi 30 jours 30 moments de qualité avec mes enfants: semaine 3, les besoins de chacun

Défi 30 jours 30 moments de qualité avec mes enfants: semaine 3, les besoins de chacun

13 août 2018 0 Par Shirley

 

En cette 3ème semaine de défi, je vais vous montrer que chaque enfant n’a pas les mêmes besoins. Certains enfants ont besoin qu’on leur consacre passablement de temps, d’autres préfère un moment bref, mais intense. Mes enfants ne sont pas une exception et vous allez le découvrir dans ce résumé de nos moments de qualité de la semaine.

Lundi: shopping entre filles et sortie à la piscine en famille

Samedi nous avions un mariage. Je n’avais pas de tenue pour l’occasion et il manquait encore un petit détail pour la robe d’Eleane. Nous avons donc profité de la disponibilité de mes parents pour laisser les garçons avec leur grand-père et aller entre filles (ma maman, Eleane et moi) faire les magasins. Que c’était agréable d’avoir le temps pour s’occuper et faire plaisir à un seul enfant. Elle avait besoin de se retrouver un peu au centre de mon attention. J’avoue qu’on a tendance à la laisser se débrouiller seule, car elle en est capable et apprécie aussi qu’on lui fasse confiance. Mais c’est une petite fille qui recherche beaucoup a passer du temps avec nous, faire des activités “de grande”. Et c’est ce que j’ai voulu faire en allant sans les garçons. Eleane a appréciée ces quelques heures entre filles.

Après avoir récupéré les garçons et retrouvé Jérémie, on a eu envie de profiter des derniers rayons de soleil en allant à la piscine se rafraichir. Comme la semaine précédente, c’est toujours un excellent moment en famille. Les garçons se ressources beaucoup dans ces moments, en particulier avec leur papa.

Mardi: visite chez le coiffeurcoiffeur

Eleane et moi avons passé un bon moment chez le coiffeur. Le mariage approchait, c’était donc une bonne occasion pour se faire belle. Vous allez me dire que je fais du favoritisme et que je préfère passer du temps avec ma fille. Et bien, je vais vous répondre que non. Voilà pourquoi.

Ma fille est dans une phase difficile pour elle. Elle est dans cette dualité entre la petite fille et la grande fille. Elle a envie d’être une enfant autonome, elle commence de parler comme une grande. Mais au fond d’elle, elle recherche encore ce contacte de petite fille. Il faut écouter nos enfants, et essayer de répondre à leur demande. Une petite heure chez le coiffeur avec maman, et elle se sent grande tout en pouvant profiter de sa maman.

Mercredi: visite à la bibliothèque (médiathèque)

Enfin, nous l’attendions depuis plusieurs semaines. La bibliothèque est à nouveau ouverte après une bonne pause estivale. Quelle joie nous avons eu de retourner choisir des livres, des DVD et des jeux. Les enfants ont criés de joie quand je leur ai annoncé le programme de l’après-midi. Après une bonne heure à arpenter les rayons de la bibliothèques, nous sommes rentré essayer le nouveau jeu emprunté et lire l’un ou l’autre des livres choisis.

C’est toujours un plaisir d’aller à la bibliothèque avec eux! Vivement dans 2 semaines pour y retourner.

Jeudi: une journée tranquille entre jeux et dessins

moment de dessin parent-enfantMercredi soir je me suis blessée au genou lors d’un match de foot (oui, oui, je suis une femme qui joue au foot). J’avais donc des douleurs pour me déplacer et rester debout. Alors on a profiter pour s’assoir à table et faire des jeux de société et des beaux dessins. Les enfants sont dans une période “nombres à relier” et coloriage. Donc, c’est très naturellement qu’on a passer du temps à faire ce genre d’activités. Les enfants apprécient quand je m’assied avec eux lorsqu’ils dessinent. Ils aiment me montrer leur œuvres d’art et m’entendre leur poser des questions sur leurs productions. Elis, en particulier, aime me montrer comment il fait. c’est pour lui des moments intenses et qui le remplie de notre amour.

Vendredi: jeudi bis et cahier de vacances

Et bien oui, même si mon genou allait mieux. Nous avons encore une fois passé beaucoup de temps entre jeux et dessins. Nous avons quand même fait une petite parenthèse cuisine puisque nous recevions un couple d’amis pour le repas du soir. Mais les enfants ont passé l’après-midi à s’occuper sur la table de la salle à manger. En plus des dessins et autres jeux de labyrinthe. Ils ont souhaité faire quelques pages dans leurs cahiers de vacances. Nous utilisons ces cahiers comme cahiers de jeux plus que comme activités scolaires. Ils aiment beaucoup travailler dessus. Alors pourquoi leur en priver.

Encore de merveilleux moments de rigolade à 4.

ballons en forme de coeur dans le ciel

Samedi: mariage

Bon j’avoue que c’était une journée speed. Mais étonnement, nous avons quand même eu un moment à leur consacrer. Dans une zone de la salle de fête, des personnes avaient aménagé un coin jeux et dessin pour les enfants. Entre l’apéro et le souper, nous avons profité de se mettre par-terre avec les garçons, faire des tours en Kapla©, des courses de petites voitures ou des pyramides en briques de plastiques. Eleane était elle bien occupé avec sa nouvelle amie et à discuter avec d’autres adultes.

Dimanche: jour de repos

Honnêtement, j’étais épuisée de la soirée de la veille et j’ai encore eu un match de foot l’après-midi (oui, oui, je suis allée joué malgré mon genou, et au final je n’ai tenue que 5 min sur le terrain). Donc, j’ai rien fait avec les enfants. Je ne vais pas vous mentir. On s’est levés tard, on est partis au match, on est rentrés, on leur a donnés à manger et on leur a mis un DVD jusqu’à l’heure d’aller au lit.

Mais malgré la fatigue. J’ai encore pris un temps pour Eleane. Avec la fatigue, elle a beaucoup pleuré à l’heure du couché. Alors je suis allée dans son lit et on a discuté, on a beaucoup discuté. Elle avait beaucoup de chagrin et elle a su exprimer une peur qu’on avait jamais suspecté: peur d’être abandonnée. Ce serait un très bon thème pour un prochain article. Mais en attendant que je l’écrive, en résumée ce moment a été riche pour moi et rassurant pour elle.

Conclusion de cette 3ème semaine

J’ai appris quelque chose cette semaine. En tant que maman nous ressentons des choses que seule nous pouvons comprendre. Et je pense que cette instinct de maman m’a amené a passer plus de temps avec notre fille, Eleane, sans bien savoir pourquoi c’était si important. Je pensais qu’elle en avait besoin parce qu’on la laisse beaucoup se débrouiller seule. Mais en somme, ce besoin était bien plus profond. Elle en avait besoin pour se rassurer, pour vaincre cette peur de l’abandon.

Alors, n’essayons pas de vouloir donner la même attention à chacun de nos enfants, mais essayons de donner l’attention que chacun à besoin à ce moment là. Soyons toujours à l’écoute de nos enfants.

Vous avez aussi des exemples où votre instinct de maman vous a guidé dans vos actes? Racontez-moi en commentaire.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage