10 commandements du parent parfait ou parfaitement heureux

10 commandements du parent parfait ou parfaitement heureux

  •  
  •  
  •  

Au mois de février, j’ai partagé avec toi comment devenir une mère parfaite. Cette semaine, j’ai décidé de partager les 10 commandements du parent parfait ou plutôt parfaitement heureux. Tu vas voir qu’il n’est pas si difficile de trouver un juste équilibre pour le bonheur de toute la famille.

Un parent parfait ou un parent parfaitement heureux ?

Avant de te livrer ces 10 commandements, une question se pose : qu’est-ce qu’un parent parfait ? Est-ce celui qui a une maison bien rangée, des enfants propres, bien élevés et polis, qui organise des anniversaires extraordinaires (avec château gonflable, tour en poney et chasse au trésor géant), qui crée des animations hors de commun, qui met en place des ateliers Montessori et des jeux éducatifs à toutes les sauces, qui ne crie jamais et est TOUJOURS bienveillant envers ses enfants et lui-même ? 

Non, absolument pas. Enlève-toi tout de suite cela de la tête. Car ce parent-là n’existe pas. C’est super si tu y arrives, mais tu oublies peut-être une chose : es-tu heureux ?

Pour moi, l’essentiel n’est pas d’avoir l’air parfait aux yeux des autres, mais tout simplement d’être enchanté et reconnaissant de la vie qu’on a. Pour atteindre cet objectif voici les 10 commandements du parent parfaitement heureux.

Les 10 commandements du parent parfaitement heureux

Amour et affection, tu donneras

1 C’est le point le plus important pour être un parent parfaitement heureux. Il s’agit de répandre ton amour autour de toi. Lâche-toi et exprime ton affection à chaque fois que l’occasion se présente. Utilise ton langage d’amour préféré, mais également apprendre à reconnaître celui de ceux qui te sont chers.  Ainsi tu sauras exprimer ton affection à tes enfants et à ton mari pour qu’ils puissent recevoir pleinement ton amour.

Du regarde des autres, tu t’en détacheras

2 Ce n’est pas si évident, mais apprendre à faire abstraction de ce que pensent les autres, est libérateur. Personne n’est parfait et encore moins ceux qui nous juge. Alors, vivons pour nous et pas pour entrer dans le moule de la société et des réseaux sociaux.

Culpabiliser, tu arrêteras

3 Se sentir coupable n’aide pas à avancer. Certes, on peut s’en vouloir d’avoir usé de telles paroles ou agit de la sorte, mais ressasser cela en boucle est contre-productif. Le mieux est encore de demander pardon, à l’autre, à soi-même ou même à Dieu si tu es croyant. Ainsi, tu te sentiras mieux et pourras arrêter de culpabiliser.

Du temps pour toi, tu prendras

4 Quand on donne la vie pour la première fois, on devient parent. Ce n’est pas pour autant que nous ne sommes plus des époux ou que nous perdons notre statut d’homme et de femme. Non, bien au contraire, nous devons apprendre à garder de l’espace pour chacune de nos sphères. Il est donc important de trouver le juste équilibre entre notre vie professionnelle, notre rôle de parent et notre place d’homme et de femme.

Pour aller plus loin, je t’invite à lire l’article Prendre soin de soi.

Tes émotions, tu accepteras et exprimeras

5 Ce n’est jamais facile d’accepter d’avoir peur ou encore d’être triste. Pourtant, c’est la réalité. Nous avons tous des émotions qui surgissent du plus profond de notre corps. Il est important d’apprendre à reconnaître nos émotions, à les accepter et à les exprimer. Lorsqu’on y arrive, c’est incroyable comme on se sent mieux : apaisé et serein.

Lâcher-prise, tu devras

6 Ah, ce n’est pas facile de lâcher-prise ; je sais de quoi je parle. Je suis la première à avoir de la peine à prendre de la distance ou à déléguer, mais j’y travaille. Car j’ai bien compris, que lorsqu’on arrive enfin à se détacher un peu, on ressent une certaine liberté et une légèreté. Il est donc important de comprendre que pour être heureux, il faut arrêter de vouloir tout contrôler. Nous sommes tous humains, ne l’oublions pas.

De la gratitude, tu auras

7 Selon plusieurs études menées ces dernières années, exprimer de la gratitude au quotidien permettrait d’être plus heureux. Alors pourquoi ne pas tenter l’expérience. Chaque jour, écrit dans un petit journal de bord trois choses pour lesquelles tu portes de la gratitude. Ça peut paraître banale, mais c’est efficace.

Craquer de temps en temps, tu t’autoriseras

8 Eh oui ! Nous ne sommes pas des robots, des machines sans émotions, sans fatigue et sans humeurs. Au contraire, notre force réside dans nos facultés à pouvoir ressentir les choses, mais cela implique que parfois nous n’avons pas d’énergie, pas de patience, que nous sommes dans la tristesse ou la colère. Il est donc naturel d’avoir des coups de mou et de craque de temps à autre. S’autoriser à laisser sortir nos états d’âme aide à aller de l’avant, à se sentir apaisé et heureux.

Jouer, rire, danse, chanter, t’amuser avec tes enfants, tu feras

9 Mes enfants aiment dire que nous sommes tous les enfants de quelqu’un : de nos parents, de Dieu, … En grandissant, en devenant adultes, puis parents, nous oublions, qu’au fond de nous, nous avons toujours cette âme d’enfant. Réveillons-la et prenons du plaisir à faire de petites choses toutes simples, mais qui nous rendent heureux, tout simplement.

À tes enfants (et ton/ta conjoint/e), pardon, tu demanderas

10 S’excuser, lorsque qu’on a tort, qu’on a mal agi ou quand nos paroles ont pu blesser une autre personne, devrait devenir un réflexe. Malheureusement, notre orgueil est notre pire ennemi dans ce type de situation. Pour une bonne ambiance dans la maison (et pour montrer l’exemple aux plus jeunes), il est donc judicieux, parfois, de mettre notre fierté dans la poche et accepter de demander pardon, à nos enfants ou notre conjoint.

En conclusion, pour être un parent parfaitement heureux

Pour être un parent parfaitement heureux, il faut…

… s’accepter comme on est, avec nos imperfections, nos émotions et nos mauvais jours

… respecter les personnes qui nous sont chères et leur montrer combien on les aime

… s’occuper de soi et retrouver notre âme d’enfant.

Tu as aussi des astuces pour être parfaitement heureux en tant que parent, partage-les dans les commentaires.


  •  
  •  
  •