Comment aborder les disputes dans le couple pour une meilleure harmonie familiale (partie 2)

Comment aborder les disputes dans le couple pour une meilleure harmonie familiale (partie 2)

  •  
  •  
  •  

Comme je le disais hier, le couple est le pilier de la famille. Un couple qui dysfonctionne aura des répercussions sur l’équilibre familial. Alors, comment aborder les disputes dans le couple pour une meilleure harmonie familiale ?

Tu peux directement écouter le podcast ci-dessous, le télécharger pour l’écouter plus tard ou t’abonner sur les plateformes d’écoute en ligne (Deezer, Apple podcast ou Spotify). Tu peux retrouver les précédents podcast ici.

Une bonne communication pour faire face aux disputes dans le couple

Dans le précédent podcast, je t’ai parlé de l’importance de prendre soin des trois entités du « couple » : le « moi », le « toi » et le « nous ». Si tu ne l’as pas encore écouté, je te conseille d’y aller avant de continuer ce podcast. Voici le lien pour y accéder.

Malgré tous les efforts du monde à maintenir un équilibre entre les 3 axes de notre couple, il est normal que des disputes éclatent. C’est même sain que ça se produise. Ce qui devient problématique, c’est quand cela perdure et que le couple n’arrive plus à communiquer.

Les désaccords sont donc naturels et peuvent devenir sources de conflits, mais ils permettent de renforcer le couple et la famille lorsque la communication se fait de manière bienveillante. 

Mais qu’est-ce que j’entends par là ?

Pour avoir une communication qui ne tourne pas au drame, il est important à mettre en place quelques règles dans le fonctionnement du couple.

Discuter la tête froide

Éviter de réagir à chaud. Parfois s’isoler et revenir sur la cause du désaccord une fois les tensions apaisées, c’est bien plus constructif. Une solution qui peut être intéressante, est de se fixer un espace dans la semaine pour discuter calmement des différents éléments qui nous ont perturbé les jours précédents. Cela permet, de se concentrer sur les qualités et ce qu’on apprécie chez l’autre le reste du temps.

Le respect mutuel

Le respect doit rester le maître-mot au quotidien. Chacun a le droit de s’exprimer et d’être entendu. Pour respecter l’autre, il est également important de ne pas faire de généralité, de supposition ou exagérer la situation. Pour cela, l’utilisation du « je » est la solution.

Une communication respectueuse, ouvre sur une confiance mutuelle qui permet à chacun dire les choses, ce qu’il pense, ce qu’il ressent, sans avoir peur de sa réaction.

Faire attention au langage utilisé

Faire attention au langage que nous utilisons, même lorsque nous sommes énervés. Il est important de contrôler les mots que nous prononçons. Les termes, comme « toujours », « encore », « jamais », « c’est de ta faute », « tu le fais exprès », … n’aide pas lorsqu’on essaye de trouver des solutions dans n’importe quel type de relations. Il faut aussi bannir de notre vocabulaire les insultes et les mots que nous regretterons ensuite.

Demander pardon sincèrement

Lorsque nous réalisons que nous sommes allés trop loin dans nos propos, prendre sur soi, ravaler sa fierté et demander pardon ne peut qu’améliorer la situation. Je parle bien évidemment d’excuse sincère et pas des mots en l’air, juste pour faire bonne figure.

Si seulement, c’était toujours si simple que ça d’aborder les conflits calmement et avec autant de bienveillance. Je suis d’accord avec toi, mais si l’on fait attention à ces différents points une fois ou l’autre, c’est déjà un bon début. Ce seront déjà quelques problèmes résolus dans une meilleure ambiance et une relation couple renforcée. Et il ne faut pas oublier que c’est en pratiquant qu’on s’améliore.  

Les enfants face aux disputes dans le couple

Bon, je t’entends déjà me dire, merci Shirley pour ces conseils, mais quelle est la place de l’enfant dans les disputes parentales ?  

D’abord, l’enfant ne devrait jamais prendre parti pour l’un ou l’autre de ses parents. J’entends encore raisonner dans ma tête des phrases du type « tu as entendu comme moi, ton père a dit ça ? » ou encore « Tu es d’accord avec moi, c’est ta mère qui a commencé ? ».

Cela ne veut pas dire que l’enfant ne doit rien entendre, mais que les parents ne le prennent pas comme témoin. En plus d’être triste de voir ses parents se disputer, il souffrirait de devoir faire un choix : dois-je soutenir mon papa ou ma maman ? Non. Vraiment, c’est à bannir. On peut être la personne le plus en colère du monde, c’est important de ne jamais demander à l’enfant de faire un choix entre les deux personnes qu’il aime le plus au monde.

C’est comme sous-entendre que l’enfant est la cause des problèmes entre les parents. Même si on sait que l’arrivée d’un enfant, peut provoquer des désaccords dans le couple, cela ne veut en aucun cas dire que l’enfant est la raison des conflits.

Les valeurs qu’on peut transmettre aux enfants à partir des disputes dans le couple

Maintenant que le cadre est posé, parlons de ce que les disputes peuvent apporter de constructif à l’enfant et à toute la famille.

Ça te semble peut-être incompréhensible que je te parle de point positif alors qu’on parle de conflits. Pourtant, si les désaccords sont abordés sans violences (verbales ou physiques), ils peuvent être bénéfiques dans le développement de l’enfant.

Premièrement, en montrons que nous sommes capables de résoudre nos problèmes au sein du couple, sans violence évidemment, nous enseignons à nos enfants qu’un désaccord n’est pas mauvais en soi, mais que c’est en apprenant à communiquer, à échanger nos points de vue de manière non-violente que la relation peut grandir et devenir meilleure.

Dans un deuxième temps, l’enfant va découvrir que même les adultes peuvent vivre des conflits et que c’est normal. Il suffit d’apprendre à exprimer nos points de vue et ainsi trouver ensemble des solutions. Car, si chacun reste dans son mutisme, on n’avance pas et le risque d’explosion est plus grand.

Ces apprentissages, se font par l’exemple. Avoir au quotidien la démonstration d’une bonne communication, n’est que bénéfique pour l’enfant. Néanmoins, ce n’est pas pour cela qu’il faut faire exprès de se disputer, surtout si les mots utilisés ne sont pas bienveillants, devant les enfants. S’il est possible d’exprimer son mécontentement à son partenaire une fois les enfants au lit, c’est quand même mieux.

J’ai quand même envie de te dire de ne pas culpabiliser s’il t’arrive parfois de parler fort et avec des expressions pas toujours gentilles à l’égard de ton ou ta partenaire, car nous sommes tous humains et que la perfection n’existe pas.

Pour conclure, voici donc une citation encourageante.  

« Dans un partenariat, il faut parfois se disputer, car c’est ainsi qu’on apprend à mieux se connaître. » 

Johann Wolfgang von Goethe

Pour toi, quel est le plus grand défi dans ta relation de couple ?


  •  
  •  
  •  
  • 157
    Partages