Et si prendre soin de mes enfants commençait par prendre soin de moi

Et si prendre soin de mes enfants commençait par prendre soin de moi

25 août 2020 4 Par Shirley
  •  
  •  
  •  

« Et si prendre soin de mes enfants commençait par prendre soin de moi ». En lisant cette phrase, je me suis dit : « c’est tellement vrai ». Mais arrive-t-on réellement à prendre soin de nous ? Qu’est-ce qui nous bloque tant et comment faire pour réussir ?

Cet article est ma contribution à l’événement inter-blogueur lancé par Sophie du blog Maman Radieuse. Vous pouvez découvrir son travail à travers cet article sur le lien mère-enfant.

Prendre soin de soi, mais pourquoi ?

Lorsqu’on devient parent, nous sommes prêts à nous plier en quatre pour nos enfants. Ils sont ce que nous avons de plus chers au monde. Nous voulons leur offrir le meilleur, même si cela nécessite de devoir s’oublier. Malheureusement, à trop s’oublier on risque de perdre le contrôle et de sombrer dans un burn-out maternel.  

Nous sommes nombreuses (nombreux) à faire cette erreur, moi la première.

Il y a quelques années, autour d’un bon plat de lasagne, nous discutions avec un ami psychologue. Ce dernier m’a avoué qu’il me trouvait stressée (j’avais 3 enfants en bas âge, ça pouvait se comprendre.) Il m’a expliqué que ce n’était pas parce que j’étais maman de jeune enfant, que je devais accepter d’arrêter de vivre pour moi.  

Je dois bien l’avouer, une femme épanouie (ou un papa épanoui) sera plus sereine et plus calme. Elle saura trouver la patience dont elle a besoin pour assumer son rôle de maman (ou de papa) au quotidien. Il est plus facile de garder son calme et trouver la force pour parler avec bienveillance lorsqu’on peut s’échapper de temps en temps pour respirer un peu.

Notre ami m’a donc conseillé de trouver une activité, rien que pour moi, sans les enfants. Prendre soin de moi régulièrement.

Et si prendre soin de nous commençait par accepter de se remettre en question ?

Prendre soin de soi, oui mais …

Aller chez le coiffeur, oui mais je n’aime pas ça.

Faire du sport, oui mais j’ai plus de physique.

Peintre ou bricoler, oui mais ça prendrait trop de temps.

Aller boire un verre avec une copine, oui mais elles ont toutes des enfants.

Jouer d’un instrument, oui mais ça réveillerait le bébé.

Faire du shopping, oui mais je préfère acheter pour mes enfants.

Oui mais ce sont des excuses !

Lors de mon stage de première année de formation en tant qu’éducatrice de l’enfance, ma formatrice me disait toujours : « Arrête de trouver des excuses, des « oui mais ». Apprend à accepter les remarques, à te remettre en question et à avancer ».

Tu t’en souviens Lise-Mary ? Eh bien moi, je m’en souviens comme si c’était hier. Maintenant, lorsque je m’entends dire « oui mais… », je réfléchis à deux fois si c’est réellement un argument qui tient la route ou si ce n’est pas juste une excuse pour ne pas me remettre en question.

On doit parfois accepter de sauter le pas, de se regarder en face et de prendre la décision de prendre soin de nous-mêmes, plutôt que de se voiler la face et rester dans notre quotidien parfois bien stressant.

Prendre conscience qu’on a besoin de prendre soin de nous et l’accepter fait déjà la différence en nous.

Arrêtez de culpabiliser

Dès lors que nous sommes parents, de nombreux facteurs nous font culpabiliser. Nous avons l’impression de ne jamais être assez parfaite. Prendre du temps pour soi quand nous n’arrivons déjà pas à faire ce qui nous est socialement demandé pour notre famille, c’est hors de question.

Oui mais (encore, un « oui mais »), cette culpabilité est fausse. Notre société, à travers les réseaux sociaux, les nombreux livres sur la parentalité, les films et séries actuelles nous montrent une fausse réalité. Nous n’avons pas à être parfaite, ce qui est le plus important, c’est d’être heureuse. Et pour cela, il faut bien se rendre à l’évidence, la culpabilité n’aide pas.

Aller vite lire cet article de Marine du blog Vers une parentalité positive sur le thème « Stop à la culpabilité ». Vous serez ensuite fin prête pour prendre soin de vous sans culpabiliser.

Prendre soin de soi, des bénéfices pour toute la famille

Sauter le pas

Une fois que vous avez compris que pour le bien-être de toute la famille, il vous faut prendre soin de vous , que vous avez passé l’étape des « oui mais » et de la culpabilité, vous pouvez prendre LA décision de prendre du temps pour vous.

Si vous me suivez depuis un moment, vous n’avez pas pu passer à côté de mon défi que je me suis lancée en début d’année qui était de rééquilibrer ma roue de la vie. Un défi qui avait pour but de me sentir mieux pour être plus à l’écoute de mes enfants.

Il m’a fallu du courage pour me lancer dans cette aventure. Cependant, c’est ce pas qui ouvre toutes les portes vers un équilibre familial.

Même si je n’ai pas réellement continué de publier le suivi de mon défi sur le blog et les réseaux sociaux, je n’en ai pas moins senti un changement dans ma relation avec mes enfants dans les mois qui ont suivi.

Les bénéfices

Réaliser que j’avais envie de prendre du temps pour être épanouie dans les différentes sphères de ma vie m’a redonné de l’importance à mon bien-être. Je prends du temps pour moi, pour me sentir belle, pour me former, pour apprendre à mieux me connaître, me respecter et respecter ma famille, pour passer du temps avec d’autres personnes ou encore pour me défouler.

Je suis plus calme, plus apaisée, plus sereine. Même si parfois la patience me fait défaut (je suis toujours humaine, on a tous des défauts) la bienveillance s’installe petit à petit dans ma vie de maman.

Finalement, prendre soin de soi, nous permet d’avoir du recul sur notre vie de maman afin d’être plus heureuse dans notre rôle de mère et de femme.

Pour gagner du temps et profiter de prendre soin de soi, allez vite télécharger mon guide “Comment bien organiser son emploi du temps, pour tous parents qui recherchent plus de sérénité au quotidien”. Vous y trouverez pleins d’astuces pour ne plus perdre de temps inutilement.

Si toi aussi, tu as sauté le pas et décidé de prendre du temps pour toi, fais profiter les lecteurs de ton témoignage en commentaire !


  •  
  •  
  •  
  • 11
    Partages