La fatigue chez l’enfant

La fatigue chez l’enfant

  •  
  •  
  •  

La fatigue chez l’enfant est souvent sous-estimée. On pense, à tort, que l’enfant rattrapera son sommeil le lendemain ou durant le week-end. Pourtant, ce n’est pas si facile.

Tu peux directement écouter le podcast ci-dessous, le télécharger pour l’écouter plus tard ou t’abonner sur les plateformes d’écoute en ligne. Tu peux retrouver les précédents podcast ici.

Je ne sais pas toi, mais même moi après une soirée de fête, je ne vais pas réussir à rattraper mon manque de sommeil en quelques jours. De plus, je suis souvent plus irritable et moins patiente quand je suis fatigué. Alors, imagine pour un enfant comme c’est encore plus compliqué.

La fatigue chez l’enfant a de nombreuses conséquences

L’enfant doit, chaque jour, faire face à la fatigue. Avec les journées marathons que lui impose notre société, entre l’école, les devoirs et les activités extra-scolaire, lui reste-t-il du temps pour se reposer ? Ne serait-ce que se poser, tranquillement et penser, s’ennuyer un peu ? Sans écrans, sans stimulation ?

Les conséquences du manque de repos pour un enfant sont nombreuses.

  • Un enfant trop fatigué sera plus irritable. Il aura tendance à être plus agité, plus grincheux, à s’énerver plus facilement et à pleurer sans pouvoir se contrôler.
  • Paradoxalement, il pourra avoir des difficultés pour s’endormir ou avoir un sommeil agité.
  • Certains enfants auront une attitude de repli et encore de refus d’activité physique.
  • La fatigue, c’est connu, a une influence sur les sens. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est conseillé de ne pas prendre le volant lorsqu’on est trop fatigué.
  • Chez l’enfant, on pourra observer que l’habilité motrice a tendance à diminuer : les chutes, les maladresses et le manque de coordination par exemple.

Pour les enfants scolarisés, ils risquent d’être confronté à baisse de motivation, de rendement et parfois même une chute des résultats scolaires. Ils auront moins envie d’aller à l’école, ce qui peut aller jusqu’à un refus de scolarité.

Les bienfaits d’un bon repos chez l’enfant

En revanche, si l’enfant est bien reposé, cela lui permettra…

  • D’avoir ses sens et ses aptitudes bien à l’écoute des apprentissages (développement physique, motrice, langagier, scolaires, …).
  • De savoir faire bon usage de son raisonnement logique.
  • De savoir mieux gérer ses émotions.
  • D’être plus attentif pendant la journée.
  • D’avoir une meilleure concentration.
  • D’avoir un système immunitaire renforcé.

La fatigue chez l’enfant se traite en réorganisant ses journées

C’est bien beau de savoir qu’un enfant reposé est plus serein, plus concentré, plus coopératif et en meilleure santé, mais comment peut-on aider l’enfant à retrouver l’énergie dont il a besoin ?

Veiller que l’enfant ait suffisamment de temps de repos

L’enfant a besoin d’une bonne nuit de sommeil. Si c’est un enfant qui se réveille tôt le matin, il est important de le coucher suffisamment tôt le soir pour qu’il puisse avoir un nombre d’heures suffisant.

Pour les enfants plus jeunes, la sieste est quasi indispensable.

L’enfant a besoin de beaucoup plus d’heures de sommeil qu’un adulte.

Diminuer le nombre et le rythme des activités

On pense qu’il est bon pour l’enfant de lui proposer de faire pleins d’activité extra-scolaire, de voir d’autres enfants, d’aller visiter des musées, des expositions, aller au parc, participer aux rencontres organisées par la bibliothèque, faire des expériences, etc…

Je ne dis pas que ces nombreuses activités sont mauvaises, mais il faut veiller à les répartir sur toute l’année de manière à laisser plus de temps libre à l’enfant.

D’ailleurs, il est sain de s’ennuyer, l’ennuie permet de développer l’imagination et la créativité. Pourquoi s’en priver, c’est gratuit.

Donner une alimentation riche et saine

Le corps a besoin de bien manger pour qu’il ait l’énergie nécessaire pour ne pas être épuisé. Pour réduire la fatigue chez l’enfant, l’alimentation joue donc un rôle majeur. C’est pourquoi bien manger aide et ne devrait pas être négligé.

Pour rappel, voici les bases d’une nourriture équilibrée

  • Manger suffisamment de fruits et de légumes
  • Éviter une surconsommation de sucre et de produits industriels
  • Manger assez de bonnes graisses (par exemple du poisson, du fromage ou des œufs).

Éviter de laisser l’enfant trop longtemps derrière un écran

Si laisser les enfants nous permet, à nous parent, un moment de calme, ça ne repose malheureusement pas l’enfant. Même si au premier abord, regarder la télévision, semble être une activité calme, le rythme des images (que ce soit à la télévision ou dans les jeux vidéo) augmente l’activité cérébrale et demande ainsi à l’enfant de se concentrer.

En d’autres termes, regarder trop longtemps la télévision, jouer aux jeux vidéo ou sur une tablette fatigue.

Avoir une ambiance calme et réconfortante à la maison

L’enfant a déjà beaucoup d’animation à l’extérieur (école, crèche, activités extra-scolaires, nounou,…). Alors si en rentrant à la maison, ça crie dans tous les sens, ça court, ça saute, cette atmosphère stressera l’enfant.

Il n’aura pas l’occasion de trouver un moment calme pour se reposer.

La sérénité s’apprend en observant ses parents. Un parent calme, paisible, doux  sera un bon exemple.

L’enfant trouve ainsi une manière d’être plus apaisé et se reposer.

Ainsi, je finis, comme à mon habitude par une citation.

« Repos n’est pas paresse et s’étendre un moment dans l’herbe un jour d’été, pour regarder flotter les nuages et écouter le murmure de l’eau n’est pas une perte de temps. »

John Lubbock

Sois calme et laisse ton enfant se reposer !


  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages