Le minimalisme, qu’est-ce que c’est ?

Le minimalisme, qu’est-ce que c’est ?

11 février 2019 2 Par Shirley
  •  
  •  
  •  

Comme promis, voici un article qui explique un peu plus en détail le principe du minimalisme. 


Mari Kondo, Léo Balbauta, Dominique Loreau, … Ses noms vous disent peut-être quelque chose ? Ce sont tous des adeptes du minimalisme. Mais connaissez-vous les lignes conductrices de ce mode de vie ? Les principes du minimalisme ? Voici comment moi, je perçois ce concept, cette manière de vivre. 

Maria Montessori, un des précurseurs du minimalisme

maria montessori
Maria Montessori

L’autre jour, j’ai pris le temps de regarder le double film sur la vie de Maria Montessori. J’aime beaucoup ses principes pédagogiques et c’est pourquoi ce film m’intéressait. Mais ce n’est pas pour cela que j’en parle dans cet article. 

Ce film m’a beaucoup questionné. En particulier, la manière dont elle a réussi à amener un calme dans une salle de classe avec autant d’enfants. Et cela dans une atmosphère sereine. 
J’ai analysé sa salle de classe et j’ai réfléchi à ce qu’elle a mis en place pour arriver à ce résultat. En plus de l’amour qu’elle apportait à chaque enfant, j’ai réalisé qu’il n’y avait aucun matériel superflu dans la pièce. 

Maria a su mettre à disposition des enfants un matériel didactique, sans qu’il y en ait trop pour perturber la concentration des enfants. Juste ce qu’il faut. Et de plus, du matériel de très bonne qualité.

Le minimalisme, c’est exactement cela. Juste ce qu’il faut et du matériel durable.

Avoir trop est contre-productif

Avez-vous déjà vu votre enfant se plaindre qu’il s’ennuie malgré une chambre remplie de jouets en tous genres? Si ce n’est pas le cas, vous avez de la chance. Ici c’est arrivé à plusieurs reprises. 

Maintenant imaginer un groupe d’enfants dans un village pauvre. Ils ont comme seul jouet un ballon. Un unique ballon pour 7-8 enfants. Mais aucun ne se plaint. Tous jouent ensemble, rigolent et prennent du plaisir dans leur jeu.

C’est triste de constater que dans nos sociétés de consommation, plus l’enfant a des jouets, moins il a envie de jouer avec. 

Les enfants aussi ont tendance à prendre un jeu, un jouet, en voir un autre, laisser le premier à terre pour prendre le suivant. On se retrouve à la fin de la journée avec une montagne de jouets à ranger. Mais les enfants ont-ils vraiment joué avec ces objets ?

enfant qui joue
enfant qui joue avec beaucoup d’objets différents

Et puis bon, chez l’adulte, ce n’est pas mieux. On a dans chaque recoin de nos placards des objets qui ne nous servent pas, ou plus. Et qui reste là. Il nous perturbe inconsciemment, mais on ne les débarrasse pas, car s’est-on jamais, un jour peut-être, on en aura besoin. 

Ou encore ce beau chemisier que j’ai acheté au solde avant ma grossesse. Mais que je n’arrive plus à enfiler. Mais ça va faire 6 ans que j’ai accouchés. Ne nous leurrons pas, j’y entrerais plus jamais. Et puis si vraiment je perds ces quelques kilos en trop, j’aurais plaisir à aller faire les boutiques pour m’en racheter un, plus à la mode. 

Alors, pourquoi garder, pour garder? Pourquoi avoir tant de choses et ne pas savoir si on les utilisera un jour? Pourquoi passer sa journée à ranger des bibelots, des jouets et autres gadgets qu’on n’utilise pas vraiment?

Investir dans moins d’objets, de meilleure qualité

Si l’on y réfléchit, d’un point du vue écologique, c’est plus intéressant d’acheter du matériel de bonne qualité qui durera, on l’espère, plus longtemps. 

C’est pareil avec nos vêtements, mieux vaut avoir moins de choix, mais des vêtements qui résisteront de nombreuses années. Une paire de chaussures a 20€ qui ne va pas faire plus de 3 mois, est beaucoup moins rentable qu’une paire à 80€ qui durera 2-3 ans. C’est plus économique et plus écologique.

Et on peut transfère cette règle à tous nos biens matériels : vêtements, matériels de cuisine,  matériels électroniques, jeux et jouets, …

Alors, achetons moins et mieux. Achetons réfléchi!

home

Le minimalisme aide à se sentir mieux chez soi

Il faut commencer par trier, se débarrasser de ce qui nous ait inutiles, superflus. 

Puis on trouve une place pour chaque chose et on s’y tient. On retrouve un espace agréable et serein. On apprécie d’être chez soi, voir notre maison en ordre, sans devoir passer 2h chaque jour à ranger. On a plus honte d’accueillir des amis, même quand on a 3 enfants en bas âge à la maison. 
Lorsqu’on est mère au foyer et qu’on passe une grande partie de sa journée dans sa maison, je pense que c’est essentiel pour le moral de se sentir bien dans son foyer. Même si on ne passe pas beaucoup de temps chez soi, c’est agréable de rentrer le soir après une longue journée de travail et arriver dans un endroit rangé et sans trop d’objets dans notre champ de vision. C’est plus apaisant pour se remettre après une longue journée. 

Retrouver une sérénité, un bien-être n’a pas de prix. Je suis convaincu que de prendre le temps de désencombrer, de jeter le superflu aide à retrouver une quiétude. 

Quelques articles où je parle de l’utilité du minimalisme dans notre vie

N’attendez pas et lancez-vous dans le grand tri. Et n’hésitez pas à venir parler de votre expérience, de vos doutes, de vos défis en commentaire. Ça peut aider d’autres mamans.


  •  
  •  
  •  
  • 4
    Partages