L’encouragement, une nécessité pour développer et renforcer l’estime de soi de l’enfant

L’encouragement, une nécessité pour développer et renforcer l’estime de soi de l’enfant

3 novembre 2020 10 Par Shirley
  •  
  •  
  •  

Nos paroles ont un impact considérable sur les autres, en particulier sur l’estime de soi des enfants. Elles peuvent être dévastatrices, comme constructives. L’encouragement fait partie de ces mots qui peuvent changer la vie d’un enfant de manière positive. À nous, adultes, de faire l’effort de l’utiliser au quotidien.

Aujourd’hui, je vous explique pourquoi l’estime de soi est importante pour chacun d’entre nous et je vous partage différentes manières d’exprimer notre encouragement auprès des enfants.

L’estime de soi

Qu’est-ce que l’estime de soi ?

Selon le dictionnaire Larousse, l’estime de soi, c’est la « satisfaction que l’on tire de n’avoir rien à se reprocher. »

Ce bien-être personne se construit autour de trois piliers :

  • La confiance en soi, qui n’est autre que « sentiment, conscience que l’on a de sa propre valeur et dans lesquels on puise une certaine assurance. » (Larousse). En d’autres mots, c’est le fait d’avoir une opinion de soi positif, une conscience de ses propres valeurs et de ses limites, qui permet d’avoir de l’assurance dans ce qu’on entreprend.

  • L’amour de soi, n’est autre que le fait de s’aimer, de s’apprécier soi-même, tel qu’on est.

  • L’image de soi, c’est tout simplement l’image mentale que l’on se fait de soi-même.

Ces trois composantes sont liées les unes aux autres. Difficile d’avoir une confiance en soi si l’on ne s’aime pas. De même, il sera peu probable que l’on arrive à s’aimer si l’on n’a pas une bonne image de soi.

Pour approfondir le sujet, je vous mets ici une vidéo de David Lefrançois, coach et expert en neurosciences.

Pourquoi avons-nous besoin d’une bonne estime de soi 

Pour avoir une vie pleine de bonheur

Avoir une bonne estime de soi permet d’être heureux ! N’est-ce pas là l’essentiel dans la vie ?

Laissez-moi vous raconter une anecdote. Notre fils, Elis, ne devait pas avoir plus de 4 ans lorsqu’il eut cette discussion avec son papa.

Elis : « Hein papa, c’est vrai qu’il y a des gens pauvres ? »

Papa : « Oui, c’est vrai ! Y’a des gens pauvres. »

Elis : « Y’a aussi des gens très pauvres ? »

Papa : « C’est vrai ! Et toi, tu es riche ? »

Elis : « Non, je suis content ! »

Ce n’est pas être riche ou pauvre qui fera le bonheur, mais tout simplement, le fait d’avoir confiance en soi, de l’amour de soi et une bonne image de soi.

Pour aller de l’avant

Une bonne estime de soi a, bien évidemment, d’autres vertus. Elle permet, entre autres :

  • D’apprendre à se comprendre et à comprendre les autres
  • De se protéger de la critique
  • D’aider à se fixer des objectifs
  • De développer la persévérance
  • Faire face à l’échec
  • D’acquérir les capacités à s’opposer, à ne pas faire comme tout le monde juste pour « faire pareil » ou pour faire plaisir

Toutes ces raisons nous font comprendre l’importance d’apprendre à nos enfants à développer une bonne estime de soi tôt. L’estime de soi commence depuis tout petit et dur tout au long de la vie. C’est pourquoi, il est important d’accompagner nos enfants avec amour et bienveillance.

L’importance de l’encouragement pour renforcer l’estime de soi

« C’est la somme de toutes les petites actions que vous avez au quotidien qui façonnent… »

David Lefrançois.

Si vous avez regardé la vidéo au-dessus, vous avez certainement entendu cette phrase. Je trouve que c’est exactement cela. Les petites actions du quotidien vont finalement avoir une influence, positive ou négative, sur l’estime de soi de l’enfant.

À force de dénigrer l’enfant, celui-ci développera une mauvaise estime de soi. Si au contraire, vous essayez d’encourager votre enfant à chaque instant, cela va renforcer son estime de soi et deviendra un adulte heureux et épanouit.

L’enfant a besoin de sentir qu’il est capable et l’encouragement de l’adulte va renforcer ce sentiment. De plus, il va développer sa confiance en lui et découvrir qu’il peut avoir foi en ses capacités. C’est cette fierté personnelle qui l’aidera à renforcer son estime de soi.

Les faux encouragements

Les interactions que les enfants ont avec les autres (adultes et enfants) vont façonner leurs croyances. Malheureusement, pensant bien faire, nous allons parfois décourager les enfants.

N’avons-nous pas le souvenir de paroles que nos parents nous ont dit, dans un but de nous stimuler ou de nous aider, qui ont eu l’effet inverse ?

Ces phrases que nous disonsCe que nous espéronsCe que l’enfant perçoit
« Si tu ne travailles pas bien à l’école, tu n’arriveras à rien dans la vie ! »Développer chez l’enfant un désir de s’améliorer, de travailler, d’avoir des bonnes notes.    Je suis nul. De toute façon, ma vie est foutue.
« Arrête de pleurer, tu es un homme ! »Calmer l’enfant, le rendre fort, se protéger soi-même de la honte d’avoir un enfant qui hurle, pleur.  Je ne suis pas un homme, donc je suis faible.  
« Laisse-moi faire, tu es trop petite ! »Protéger l’enfant d’une déception (échec) ou d’un danger.  Je suis trop petit à quoi bon faire des efforts pour grandir. Je suis incapable.  
« Demande à ta sœur, tu ne vas pas y arriver ! »Protéger l’enfant d’une déception (échec) ou d’un danger.  Je suis incapable.  
« Ce n’est pas trop mal, mais regarde les résultats de ton frère, se serait bien que tu fasses pareil ! »  Développer chez l’enfant un désir de s’améliorer, de travailler, d’avoir des bonnes notes.   Mon frère est bon, je suis nul. Je suis incapable.  

Vous comprenez maintenant l’impact que peuvent avoir de telles phrases sur le cerveau d’un enfant ?

On ne réalise pas toujours que nos paroles, nos gestes sincères vont être perçus totalement différemment par l’enfant. C’est donc important de réfléchir régulièrement à ce que l’on souhaite apporter à nos enfants.

Les effets positifs de l’encouragement

Je retiendrai ici que 5 points, mais comme vous pouvez vous l’imaginer, les effets positifs de l’encouragement sont nombreux.

  • Développement d’une bonne l’estime de soi : comme dit plus haut, c’est indispensable pour être heureux dans la vie et aller de l’avant.

  • Sentiment d’être compétent, d’être fort : plus l’enfant reçoit des compliments, plus il aura confiance en ses capacités intellectuelles, physiques, morales, sociales, spirituelles, émotionnelles, …

  • Meilleure capacité à prendre des initiatives : si l’enfant développe une bonne confiance en soi, il acquerra de l’assurance. Cette foi en lui, lui permettra de prendre plus d’initiative et de développer cette aptitude.

  • Envie de s’améliorer : si nous encourageons les enfants à donner le meilleur d’eux-mêmes, cela va déclencher chez eux, le désir d’aller plus loin, de progresser et de devenir meilleur.

  • Désir d’explorer le monde qui l’entoure : un enfant qui a confiance en lui, en ses capacités, va aller naturellement découvrir son environnement avec assurance.

Comment utiliser l’encouragement au quotidien avec notre enfant ?

Maintenant, que l’on connaît l’importance de l’encouragement et ses effets sur l’enfant, voyons comment nous pouvons l’utiliser positivement au quotidien.

Il y a 5 domaines essentiels où notre parole (nos gestes) peuvent faire une grande différence pour la construction de l’estime de soi de l’enfant.

  1. Les compliments
  2. Une relation paisible
  3. Inciter l’enfant à s’ouvrir
  4. L’encouragement à passer à l’action
  5. Enseigner à surmonter l’échec

Les compliments

Rien ne sert de souligner les échecs de l’enfant, ses fautes, ses erreurs. Au contraire, il est important de mettre l’accent sur les réussites en félicitant ses progrès, en valorisant ses idées, mais également en célébrant ses efforts et en mettant en avant ses bons comportements.

Créer une relation paisible

Pour commencer, il faut être disponible pour son enfant en lui accordant toute l’attention dont il a besoin, sans se faire submerger. C’est-à-dire, trouver le juste milieu entre son besoin et le nôtre.

Cette relation de confiance doit se construire à travers l’écoute. Il est essentiel de prendre le temps d’écouter ce que notre enfant a à nous dire. C’est la base de toutes communications saines.

En adoptant une attitude chaleureuse, en valorisant son opinion et en évitant de lui mettre la pression en le comparant ou en le blessant, vous aurez déjà fait une différence dans la construction de son estime de soi.

N’oubliez pas de dire et répéter à votre enfant que vous l’aimez sans condition.

Inciter l’enfant s’ouvrir

Il est important d’écouter, mais cela ne vaut rien si nous n’entendons pas ce que notre enfant nous dit, si nous n’acceptons pas ses sentiments, si nous ne tenons pas compte de ses opinions.

En accueillant la parole de l’enfant, nous favorisons l’expression de ses sentiments, nous lui offrons un espace pour développer ses envies, ses intérêts, ses passions.

L’encouragement à passer à l’action

Un enfant qui manque de confiance en soi, attend souvent l’approbation d’un adulte pour se lancer.

Il est donc de notre devoir de l’encourager à s’engager dans des activités, à faire des choses par lui-même pour qu’il réalise qu’il en est capable. En lui donnant des responsabilités, cela accentuera encore plus sa confiance en lui.

Lui apprendre à rebondir après l’échec

Ah l’échec ! C’est un sujet à lui tout seul. C’est pourquoi, au lieu de m’étaler sur les différents moyens d’aider l’enfant à surmonter l’échec, je vous renvoie à l’article de la semaine dernière qui regroupe les conseils de 17 blogueurs et moi-même, pour surmonter l’échec.

Mais n’oubliez pas de rappeler à votre enfant que… l’erreur n’est pas un échec

En bonus

Le bocal à compliments et encouragement

bocal à encouragement et compliments devant un cadre de photos de famille.

Nous ne nous rendons pas toujours compte du nombre d’encouragements ou de compliments qu’on peut recevoir de nos proches. C’est pourquoi cette astuce permet, surtout aux plus jeunes, de réaliser combien ils sont importants à nos yeux de parents.

Prenez un gros bocal en verre (transparent) que vous disposerez dans la pièce de vie, bien visible par tous. À côté, placez-y une réserve de billes, suffisamment pour que vous puissiez remplir le bocal avec.

Chaque fois que vous complimenterez ou encouragerez votre enfant, demandez-lui de mettre une bille dans le bocal.

Rapidement, vous verrez que le bocal se remplit à vue d’œil. L’enfant prendra conscience de combien il est estimé par ses parents. Petit à petit, son amour de soi va croître et ainsi l’aider à la construction de son estime de soi.

Prenez le temps de mettre en place ce bocal dans votre foyer et venez mettre un commentaire pour nous expliquer ce que vous avez vécu.


  •  
  •  
  •  
  • 10
    Partages