L’importance de la communication

L’importance de la communication

1 septembre 2020 2 Par Shirley
  •  
  •  
  •  

Durant tout le mois de septembre, j’ai décidé de vous parler d’un thème qui me semble très intéressant lorsqu’on est jeune parent (ou sur le point de le devenir). Il s’agit de la communication avec son enfant. Pour ce tout premier volet, je vais aborder le sujet « L’importance de la communication ».

Le thème de la communication sera traité à travers 5 grandes lignes durant ces prochaines semaines. En voici les sujets :

  1. L’importance de la communication
  2. Communiquer avec son bébé : les gestes simples
  3. La communication verbale : comment parler avec son bébé ?
  4. Le développement du langage de la naissance à 3 ans
  5. Le langage des signes pour bébé

La communication est inhérente à la vie humaine.

Pour commencer, nous allons réfléchir pourquoi la communication est si importante. D’où vient le mot « communiquer » et pourquoi est-ce indispensable dans notre vie d’être humain ?

Pour comprendre le sens profond du mot « communiquer », il nous faut rechercher son origine. Ce mot vient donc du latin « communicare » qui signifie « mettre en commun ». En d’autres termes, la communication permet de « partager ».

À un niveau biologique fondamental, la communication aide les individus à satisfaire leurs besoins de nourriture, abri et sécurité. À chaque instant, chaque jour, les êtres humains ont besoin de communiquer, de partager pour réaliser toute chose. La communication est la base des relations humaines. Il est donc impossible de ne pas communiquer.

La plupart du temps, nous sommes totalement conscients que nous communiquons, cependant il y a des moments où nous n’en avons pas conscience. Dès que nous sommes en présence d’autres êtres humains nous communiquons, qu’on le veuille ou non. Notre tenue vestimentaire, nos bagages, la direction dans laquelle nous regardons, … en disent long sur nous. La communication fait donc partie de nous, elle est intrinsèque à l’être humain.

Les moyens de communiquer

Le principal moyen de communication est la parole, écrite ou orale. Toutefois, nous utilisons, au même titre, la gestuelle, les expressions faciales, les couleurs (le danger est principalement alerté avec la couleur rouge), les images, les pictogrammes et les symboles (les panneaux de signalisation, par exemple),… Sans oublier les pleurs, ceux des bébés, mais également les pleurs, parfois discrets des adultes.

En écrivant sur mon blog, je communique avec vous, je vous partage et vous transmets le fruit de mes recherches et de ma connaissance. D’autres personnes préfèrent utiliser la vidéo comme moyen de communication, car notre gestuelle et nos expressions faciales, conscientes ou non, en disent long sur ce que nous pensons, sur ce que nous ressentons ou sur ce que nous souhaitons exprimer.

Dans d’autres contextes, différents moyens de communication peuvent être utiles pour entrer en relation avec des personnes. Il est fréquent qu’on utilise des pictogrammes, des images ou des symboles pour communiquer avec des personnes atteintes de déficits mentales ou d’autisme, par exemple. Nous observons également l’utilité du dessin pour comprendre les enfants qui ont parfois encore de peine à utiliser la parole pour exprimer des sentiments profonds.

Comme vous pouvez l’observer au quotidien, nous utilisons de nombreux outils pour communiquer et cela, parce que nous sommes tous différents et que nous ne sommes pas tous réceptifs de la même manière. De plus, selon l’âge, nous n’avons pas les mêmes capacités et ne sommes pas aptes à utiliser le moyen de communication principale : la parole.

Le couple est l’équilibre de la famille

La communication joue un rôle vital dans l’éducation des enfants, tout comme dans la construction et l’entretien de rapports affectifs avec les autres.

Lorsque nous sommes deux à élever un enfant, il vaut mieux être d’accord sur nos valeurs et nos principes éducatifs. Cependant, ce n’est pas une chose facile au départ. Effectivement, nous venons de deux familles différentes, avec des valeurs et des principes qui peuvent être bien différents.

La communication prend toute son importance lorsqu’il s’agit de partager notre vécu et réfléchir ensemble sur notre futur, sur nos nouvelles valeurs familiales. Il est indispensable, pour l’équilibre de la famille, que le couple soit sur la même longueur d’onde ou se mettre d’accord afin de s’accorder sur les principes fondamentaux du foyer. Sans communiquer, c’est impossible de trouver des compromis.

Toutefois, cela n’évite pas les désaccords. C’est pourquoi une bonne communication dans le couple, des échanges remplis de respect et d’amour permettront d’avoir des réflexions constructives pour la famille. Je vous propose de lire l’article d’Alexandre Cormont afin de comprendre et mettre en pratique la communication bienveillante au sein du couple.

L’importance de la communication avec les enfants

Comme vu plus haut, les êtres humains ne peuvent fonctionner sans communiquer entre eux, c’est d’autant plus important lorsqu’il s’agit d’un groupe. Que ce soit une famille ou une équipe de foot, un groupe de recherche ou les députés politiques, la communication est primordiale. En effet, sans la communication, les êtres humains ne peuvent fonctionner en groupe ou en société.

La communication est la clé de l’harmonie familiale !

Il est donc important de communiquer avec nos enfants, même bébé. Ils ont besoin de connaître nos attentes, nos choix, nos émotions, … Cependant, cette communication ne doit pas aller à sens unique. Nous devons écouter nos enfants et les observer pour construire une relation saine.

une mère et sa fille discutant sur un banc
Image par edsavi30 de Pixabay

La Communication Non Violente (CNV)

Nous sommes conscients de l’importance de la communication avec nos enfants, mais ce n’est pas toujours facile d’être bienveillant dans nos propos lorsque la colère monte. Le psychologue américain Marshall B. Rosenberg a élaboré le principe de CNV afin d’aider chaque être humain à prendre conscience de sa bienveillance profonde.

Cette méthode réside en 4 étapes :

  1. Observer les faits, sans jugement.
  2. Exprimer ses émotions et ses sentiments.
  3. Exprimer ses besoins fondamentaux reliés à ses émotions.
  4. Demander ce que l’on souhaite, mais pas exiger.

Bien évidemment, tout cela doit être exprimé de manière positive et toujours à la première personne (« je »).

Je vous laisse en vous encourageant à regarder cette vidéo du créateur du processus de communication non violente pour mieux comprendre ce concept.

La suite de la conférence est disponible ici.


  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages