Matty un jour de pluie

Matty un jour de pluie

12 mars 2020 1 Par Shirley
  •  
  •  
  •  

Il pleut des cordes dehors et vous êtes enfermé dans la maison avec les enfants qui s’ennuient. De plus, vous devez préparer le repas et peut-être encore faire un peu de ménage. Je suis certaine que cette situation est déjà arrivée à plus d’un parent.

C’est ce qui se passe dans cette histoire. Mais elle ne s’arrête pas là. Venez découvrir l’imaginaire débordant de Matty pendant un jour de pluie.

Matty un jour de pluie, écrit et illustré par Valeri Gorbachev

Résumé du livre Matty un jour de pluie

Il pleut aujourd’hui. Matty et ses frères et sœurs ne peuvent pas aller jouer dehors. Les petits lapins s’ennuient. Leur maman leur propose plusieurs activités, en vain.

Soudain, Matty a une idée, il veut partir dans le désert. Au moins, là-bas, il ne pleut jamais : il fait beau et chaud. Malheureusement, son idée sera vite balayée par les autres, jugée trop dangereuse.

Puis, il propose de grimper sur le plus haut sommet. Rebelote ! Les arguments de sa maman et de ses frères et sœurs sont convaincants.

Mais Matty ne va pas abandonner et va continuer ainsi de proposer différents lieux, plus incroyables les uns que les autres.

image de l'espace
image de la jungle
photo du pôle sud

La jungle…

Le Pôle Sud…

L’espace…

Soudain, le soleil brille et la pluie a cessé de tomber. Les enfants sont heureux de pouvoir aller sauter dans les flaques d’eau et se promener dans la nature encore mouillée.

Mais… que voient-ils au loin ? Un magnifique arc-en-ciel.

À ce moment-là, Matty à une nouvelle idée : « Et si on grimpait sur l’arc-en-ciel » ?

La répétition dans l’histoire de Matty un jour de pluie

Comme j’en ai déjà parlé dans l’article sur l’éveil aux livres, la répétition d’une même phrase dans un livre aide l’enfant. Ce type d’album à trois avantages :

  • Premièrement, l’enfant aura la possibilité, à plusieurs reprises, de bien comprendre le sens de cet enchaînement.
  • La répétition a également un côté ludique. L’enfant mémorise cet enchaînement et va pouvoir le réciter en même temps que nous.
  • La phrase est répétée à l’unisson, ce qui apporte aussi un côté très relationnel à ce type d’histoire.

Dans l’album de Matty un jour de pluie, ce sont les réactions de la maman et de la fratrie qui rendent l’histoire répétitive.

De la réalité à l’imaginaire

Au départ, ce livre ne me plaisait pas plus qu’un autre. Cependant, Elis n’arrêtait pas de nous réclamer de lui lire, encore et encore. Je me suis donc demandée pourquoi un si grand intérêt pour cette histoire relativement simple.

Et j’ai compris ! L’histoire part d’une situation réelle pour l’enfant :

« Il pleut ! Je ne peux pas aller jouer dehors comme j’en aurais eu envie ! Je m’ennuie ! Je voudrais aller dans un endroit où je peux être dehors quand je le souhaite. »

Mais Matty montre qu’on peut rêver d’être ailleurs. L’enfant peut alors s’autoriser à s’évader dans son imaginaire. Il peut s’autoriser à rêver d’endroit atypique, comme le fait Matty. Il peut rêver des endroits les plus fous, les plus incroyables.

enfant sur la montagne nourrissant une girafe géante
Image par 4144132

Bien sûr, l’enfant comprend bien vite que ces idées, comme celles de Matty sont impossibles. La famille de Matty est très convaincante, mais cela n’empêche pas le petit lapin d’y croire et de rêver encore à d’autres lieux. L’enfant aussi continue de rêver, car dans les rêves tout est possible.

Finalement, Matty et sa famille vont découvrir un paysage merveilleux, digne d’un rêve.

C’est tellement beau de rêver ! Et si l’on y croit sincèrement, peut-être nos rêves se réaliseront…

Partagez en commentaire vos albums qui font rêver.


  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage