Mes 10 conseils pour prendre soin de ton corps après l’accouchement

Mes 10 conseils pour prendre soin de ton corps après l’accouchement

  •  
  •  
  •  

S’il y a bien un sujet que personne n’a abordé avec moi durant ma première grossesse, c’est bien ce qui allait se passer après l’accouchement et comment prendre soin de mon corps. Alors oui, on sait que bébé ne va pas beaucoup nous laisser dormir et que ça va changer notre vie.

Mais nous parle-t-on des chamboulements dans notre corps ? Des petites choses qu’il serait bon d’avoir à la maison pour prendre soin de nous ? Moi, j’en avais aucune idée.

En revanche, j’avais tout le matériel nécessaire pour accueillir bébé. J’avais même des objets qui se révéleront être totalement inutiles. Était-ce ma faute d’avoir été autant ignorante sur l’après-accouchement ou tout simplement, est-ce un tabou ?

Même au cours de préparation à l’accouchement, ce sujet n’avait pas été traité. Enfin bref. J’ai donc appris à mes dépens. C’est ce qui me pousse aujourd’hui à partager mes conseils et éviter aux futures mamans de vivre la même mésaventure que moi.

Notre corps après l’accouchement

Il faut savoir que notre corps va vivre un événement très dur et intense physiquement. D’abord la grossesse et ensuite, l’accouchement (que ce soit par voie basse ou par césarienne).

Une fois tout cela derrière nous, notre corps a encore du travail. Il va devoir remettre l’utérus à sa place, produire du lait et trouver l’énergie nécessaire pour surmonter la fatigue. Voilà, entre autres, à quoi vont servir tes réserves de graisses prises durant la grossesse.

Je te présente en quelques mots ces chamboulements du corps après l’accouchement, accompagné de petits conseils.  

Les lochies

Au moment de la délivrance (plusieurs dizaines de minutes après l’accouchement) le placenta se décolle de la paroi utérine. Ce dernier, va provoquer des saignements. C’est ce qu’on appelle les lochies. Ces pertes de sang vont durer plusieurs semaines (entre 2 et 6 semaines) et servent à aider la cicatrisation de l’utérus.

Conseil : les médecins demandent de ne pas utiliser de protections menstruelles internées, comme la cup, les éponges ou les tampons. Il faut privilégier les bandes hygiéniques en coton ou les culottes menstruelles.

Les tranchées

Une fois que nous avons accouché, l’utérus va continuer de contracter pour reprendre sa taille et sa place initiale. C’est ce qu’on appelle les tranchées. Qu’importe si nous accouchons par voie base ou par césarienne, ces douleurs vont survenir quelques heures après avoir donné la vie.

Conseil : avoir une bouillotte et des antidouleurs à la maison. En plus de ça, tu peux aussi soulager les douleurs en prenant des douches chaudes ou un bon bain. Ça te permettra aussi de te détendre et te reposer pendant que papa s’occupe du bébé.

Le périnée

Le périnée est un muscle qui va travailler plus qu’à son habitude avant, pendant et après l’accouchement. Il arrive souvent, qu’une fois que notre corps à retrouver son état initial, notre périnée, lui souffre encore. Les pertes urinaires sont le signe le plus flagrant. Mais, même sans ce désagrément, un périnée plus faible peut avoir des conséquences plus graves.

Conseil : faire une rééducation du périnée avec une sage-femme compétente dans ce domaine ou une physiothérapeute spécialisée en uro-gynécologie. Ne fais pas la même erreur que moi : n’attends pas le dernier bébé pour faire la rééducation. Même entre deux grossesses, ce travail de renforcement du périnée est bénéfique.

Les douleurs de l’entre-jambe après un accouchement par voie basse

Après un accouchement par voie passe, il n’est pas rare que la maman ressente des douleurs dans l’entre-jambe. C’est encore plus vrai, lorsqu’une épisiotomie a eu lieu ou que le gynécologue a dû utiliser des instruments pour aider le bébé à sortir.

Conseil : le bain de siège à la camomille est un bon moyen pour soulager et aider à la cicatrisation. Pour le quotidien, tu peux prendre une bouée pour t’asseoir, cela t’évitera bien des douleurs.

l'allaitement chamboule le corps de la femme après accouchement
Image par mcmurryjulie de Pixabay

Les douleurs des seins après l’accouchement

Pour les mamans qui souhaitent allaiter

Pour certainement femmes qui ont le désir d’allaiter, les douleurs aux seins (en particulier aux tétons) sont souvent la cause du passage prématuré au biberon.

Pourtant, si l’on est bien informé, il est possible de réussir son allaitement. La leche League est l’association la mieux placée pour répondre à toutes vos questions et vous accompagner de la meilleure manière qu’il soit dans votre allaitement.

Leche League France / Leche League Suisse / Leche League Québec

Les douleurs aux tétons et les crevasses

Les toutes premières douleurs que l’on peut ressentir lorsqu’on débute l’allaitement, ce sont les tétons. Comme ils sont sensibles et qu’ils vont être énormément sollicités, l’irritation est très fréquente.

Conseil 1 : les coupelles en argent ou les coquillages d’allaitement peuvent sauver un allaitement. À utiliser dès le début.

Conseil 2 : autre petite astuce, utilise la même crème que pour les érythèmes fessiers de bébé pour soigner les crevasses. Toujours nettoyer les tétons à l’eau tiède pour enlever les restes de crème avant de mettre bébé au sein.

La montée de lait, engorgement et mastite

Lors de la montée de lait, les seins deviennent durs et chauds. Cela peut faire mal chez un grand nombre de mamans. De plus, lorsque le bébé ne vide pas assez un sein, il existe un risque d’engorgement et peut provoquer des douleurs.

Conseil 1 : avec des protège-couches jetables (voile de protection des couches lavables) et du séré, tu peux faire d’excellentes compresses qui soulagent la douleur. Les feuilles de chou congelées et positionner à l’intérieur du soutien-gorge auront également un effet apaisant.

Conseil 2 : pour permettre au sein de se vider correctement, tu peux prendre une bonne douche chaude et masser le sein de l’extérieur vers l’intérieur pour faire sortir le lait manuellement. Ça permet de soulager le temps que bébé mange à nouveau. Ici une vidéo explicative pour mieux comprendre comment procéder.

Conseil 3 : n’oublie pas de mettre des coussinets d’allaitement ou des récupérateurs de lait pour éviter d’avoir des auréoles sur tes t-shirts.

Pour les mamans qui ne souhaitent pas allaiter

Comme le corps de la femme est fait pour donner la vie et nourrir le bébé dans les premiers mois de vie, les seins vont naturellement produire du lait. Pour soulager les douleurs liées à cette montée de lait, les mêmes conseils que mentionnés ci-dessus, sont valables.

Conseil : boire du thé de menthe ou de sauge peut stopper la production de lait chez un grand nombre de femmes. Alors, pourquoi ne pas essayer. Le persil aurait également cet effet.

Un résumé rapide de mes 10 conseils pour prendre soin de ton corps après l’accouchement

Un petit rappel, vite fait, des 10 conseils que je viens de partager avec toi aujourd’hui.

  1. Utilise des bandes hygiéniques en coton ou des culottes de règles.
  2. Une bouillotte, un bon bain et des antidouleurs soulageront de nombreuses douleurs.
  3. Ne passe pas à côté de la rééducation de ton périnée.
  4. Le bain de siège à la camomille fait des miracles.
  5. Les coupelles en argent et les coquillages d’allaitement ont été approuvés par la majorité des mamans allaitantes.
  6. Soulage tes mamelons avec de la crème pour les fesses rouges de bébé (sans oublier de laver à l’eau avant de donner le sein).
  7. Compresse de séré ou cataplasme de chou sont des astuces de grand-mère efficaces lors de la montée de lait.
  8. Soulage tes seins grâce au massage aréolaire et à une bonne douche chaude.
  9. Évite les tâches de lait sur tes t-shirts avec les coussinets d’allaitement ou les récupérateurs de lait.
  10. Pour stopper la production de lait, boit du thé de menthe ou de sauge et mange du persil.

J’espère que mes conseils t’aideront lors de tes premiers jours en tant que maman. Je te souhaite une merveilleuse rencontre avec ton bébé. Si tu es déjà maman, je t’encourage à partager cet article avec tes amis qui attendent leur premier enfant, ça peut leur être utile.  

Si tu as apprécié cet article, le témoignage de mon accouchement peut t’intéresser ou peut-être que tu as envie de connaitre des astuces pour communiquer avec bébé : les gestes simples


  •  
  •  
  •  
  • 2
    Partages