Pourquoi favoriser l’autonomie des enfants ?

Pourquoi favoriser l’autonomie des enfants ?

  •  
  •  
  •  

Durant ces 15 dernières années, j’ai eu le temps de découvrir les capacités cachées des enfants, de ceux des autres et des miens. Cela m’a permis de réalisé l’importance d’aider l’enfant a acquérir de l’autonomie le plus tôt possible.

Dans notre foyer, nous avons essayé de mettre en place des astuces pour leur permettre de grandir en toute confiance et d’acquérir l’autonomie nécessaire à leur développement.

Aujourd’hui, j’ai donc souhaité vous expliquer les raisons qui m’ont pousser à vouloir laisser autant d’autonomie à mes enfants.

Introduction

Nous sommes des mammifères et notre instinct veut que l’on protège les plus petits, les plus faibles, comme le font les animaux dans la nature. Pourtant nous oublions que notre cerveau est bien plus évolué que celui de toutes autres espèces de mammifères.

Nous avons souvent peur que nos enfants se blessent, qu’ils tombent, qu’il leur arrive malheur. La pensée collective est telle que nous sommes persuadé qu’ils sont encore trop petits pour faire eux-mêmes, trop petits tout simplement.

Nous avons envie de les voir grandir, mais pas trop vite quand même; pouvoir profiter de nos bébés le plus longtemps possible.

Cependant, n’oublions pas qu’ils sont capables d’apprendre à marcher, en faisant des chutes certes, mais ils y arrivent. Ils apprennent aussi à manger avec des couverts, non sans catastrophes, mais ils y arrivent.

Alors, pourquoi ne pas leur faire confiance, dans les petites comme dans les grandes étapes du quotidien… et de la vie ?

Les bénéfices de l’autonomie des enfants ?

En tant que parent, il est pertinent de se demander quels sont les côtés positifs d’adapter notre éducation, notre environnement, pour apporter à notre enfant plus d’autonomie.

Rendre notre enfant autonome a des avantages pour tous, autant pour l’enfant que pour les adultes.

Les avantages pour l’enfant

Besoin d’autonomie pour explorer le monde

Chaque âge a son lot de découvertes et l’enfant a besoin d’explorer son monde, son univers pour grandir. Il explore dès la naissance, en observant, en écoutant ce qui l’entoure. Puis il va découvrir son corps et les capacités qu’il a à bouger, prendre des objets dans les mains. Il va ensuite toucher tout ce qu’il peut, mettre à la bouche et découvrir par tous ses sens.

C’est là un développement totalement normal d’un tout-petit. Mais il ne va pas s’arrêter là. Plus le bébé va grandir, plus ses aventures vont nous faire peur. Mais pour l’enfant, il s’agit toujours de découvertes. Il voudra grimper, sauter, toucher des objets tranchants. Et il arrivera au stade du « je veux faire tout seul ».

Ce sont là des étapes tout à fait normales et nécessaires pour la croissance de notre enfant. Pour qu’il puisse continuer ses explorations sereinement, et avec sécurité – car ne nous leurrons pas, plus il grandit, plus ses expériences peuvent devenir dangereuses –, il est important de lui apprendre à faire juste. Rien ne vaut les explications d’un adulte, un regard bienveillant et rassurant ou un mobilier adapté. D’où l’importance de le rendre autonome.

Développer la confiance en soi

Pyramide de Maslow: l'autonomie de l'enfant répond au besoin d'estime de soi et d'accomplissement.

Abraham Maslow, célèbre psychologue américain, à élaboré une hiérarchie des besoins humains à partir d’observations qu’il a menées. Ces 5 échelons de la pyramide sont les suivants.

Besoins…

  1. physiologiques
  2. de sécurité
  3. d’appartenance
  4. d’estime de soi
  5. d’accomplissement

Très vite, nous réalisons que nos enfants ont besoin d’être félicités, d’avoir notre reconnaissance, d’être appréciés des autres (enfants et adultes). Les différentes étapes de l’autonomie que votre enfant atteindra renforcera son estime de soi et ce grâce à vos encouragements (comme je l’explique ici). Il saura qu’il peut « faire tout seul », qu’il peut « faire comme les grands ». Il prendra confiance et pourra entamer d’autres apprentissages.

Cependant, faisons-nous suffisamment attention au besoin d’accomplissement de nos enfants? Ce besoin d’avoir accompli ce que nous avons commencé, d’être satisfait de ce qu’on a entrepris, ce besoin que nous avons tous d’être pleinement satisfaits dans notre vie ? Et bien l’acquisition de l’autonomie répond également à ce besoin de votre enfant. Si nous laissons notre enfant terminer son exploration, si nous avons les bons gestes et les bonnes paroles pour l’accompagner, il se sentira fier d’avoir accompli cette tâche, d’avoir réussi seul.

La persévérance face aux difficultés

Enfin, le dernier point que je mentionnerais ici. L’enfant va tester, va essayer, va chuter, va échouer. Mais si on lui donne la possibilité de continuer, si on l’aide à surmonter ses échecs, il recommencera. Il essayera encore et encore jusqu’à être capable de faire lui-même telle ou telle action. 

Si vous avez décidé de vous mettre à faire de l’escalade et qu’à la première difficulté vous abandonnez, vous n’y arriverez jamais. Pour les enfants, c’est pareil. Si à la première chute de vélo ils décident de ne plus essayer, c’est clair qu’ils ne sauront jamais faire du vélo. Par contre, s’ils apprennent très jeunes à remonter sur leur selle, ils le feront à chaque échec. Ils apprendront à persévérer.

Les avantages pour les adultes

Plus d’aide de la part de l’enfant

Si vous l’amenez gentiment vers une autonomie dans les tâches ménagères, ou des actes du quotidien, votre enfant pourra vous être d’une grande aide. Il pourra vous épauler à la cuisine, lorsque vous faites le ménage, ou même, comme ma fille, à changer les pneus de la voiture. Tout cela avec plaisir, bien évidemment.

Il faut bien sûr que ce soit adapté aux compétences de chaque enfant. Et n’oubliez pas, chaque enfant est différent et acquiert des compétences à son rythme. Basez-vous sur ses motivations, comme nous le verrons dans les semaines à venir.

Plus de temps pour soi

Imaginez que votre enfant, le matin en se levant, soit capable de se préparer son petit déjeuner, se laver et s’habiller seul ! Vous gagneriez du temps pour mettre une lessive dans la machine, laver la salle de bain et classer quelques papiers.

Une fois vos tâches accomplies, vous pourriez vous asseoir pour lire un lire, jouer avec votre enfant, aller au parc ou même partir faire un pique-nique dans la forêt. Car prendre soin de ses enfants, commence par prendre soin de soi-même, comme j’en parle dans cette article.

L’autonomie des jeunes enfants : utopie ou réalité ?

Vous pensez que c’est utopique ? Comment un enfant de 3 ans pourrait-il être autonome au point de me laisser vaquer à mes occupations ?

En réalité, les enfants en sont tous capable si nous leur faisons confiance. et les accompagnons dans leurs apprentissages.

Petit témoignage

Mes enfants ont appris à se servir seul d’un bol de céréales, d’un yaourt, de tartines, d’un verre d’eau ou d’un cacao la matin.
Bien sûr qu’il y a parfois des accidents. Au début ça arrivait fréquemment qu’ils renverse le lait ou autres. Mais ils ont également appris à nettoyer et à s’améliorer.

Pendant ce temps, je peux ranger l’appartement et leur préparer leurs vêtements. C’est un gain de temps pour moi.
Généralement, une fois que j’ai rangé la cuisine, je suis disponible pour eux. Et on peut faire quantité d’activités diverses.

La semaine prochaine, je partagerais avec vous, quelques unes de mes astuces pour y parvenir.

En attendant, dit-moi en commentaire, ce que vous pensez de laisser d’avantage d’autonomie à des très jeunes enfants.


  •  
  •  
  •  
  • 4
    Partages